SON et TECHNIQUE, le choix du plaisir d’écoute

HAUTE DEFINITION Image et Son, le choix du sur mesure
31 décembre 2018
MT Acoustic, la quête du son réel
5 janvier 2019

Jean-Pierre LANGLAIS est gérant de l’enseigne SON et TECHNIQUE à Toulon. Il s’est donné pour mission de remettre en avant l’essentiel : le plaisir de l’écoute.

Il faut dire que Son et Technique a connu une période de flottement après le départ à la retraite en 2011 de Marc et Gisèle ALLAMANE qui avaient créé la société en 1976. Rapidement l’auditorium de M. et Mme ALLAMANE avait connu le succès en devenant une plaque tournante dans la région pour les audiophiles avides de bon matériel et de belles écoutes, se livrant à des essais comparatifs entre des marques réputées.

J’ai personnellement fait l’acquisition dans les années 1980 d’une platine tourne-disque de la marque Well Tempered que je possède toujours. Que vous aimiez le Rock and Roll ou le classique, Son et Technique propose un choix éclairé de musiques.

bienvenue-chez-son-et-technique

Un auditorium dédié au plaisir de l’écoute

yba-kallyste-diptyque-audio-dp-140

A l’occasion de la présentation d’un système haut de gamme, entièrement français,  autour des électroniques KALLYSTE et des enceintes planes DIPTYQUE AUDIO, j’ai été invité à assister à la démonstration qui s’est tenue dans l’auditorium de Son et Technique le samedi 3 novembre 2018, en présence de Pascal CURIN, le créateur de Kallyste. Les panneaux étaient les magnifiques DP140, dans leur livrée blanche, accompagnés d’un lecteur CD YBA. Le tout câblé avec de la connectique Esprit Audio. Un système qui a le don de vous transporter.

diptyque-audio diptyque-audio

Des enceintes remarquables qui proposent une restitution réaliste et naturelle.

blocs-mono-kallyste-duel kallyste-defi yba-hifi

Le préampli Kallyste Defi accompagné de son alimentation était à l’état de prototype (ci-dessus) le jour de ma visite. Aujourd’hui, il est prêt à être commercialisé (ci-après).

Jean-Pierre LANGLAIS m’a présenté ses 3 espaces dédiés à la musique, tout en m’entretenant sur la façon dont il appréhendait le marché de la haute-fidélité et en me faisant part du nouvel élan qu’il comptait donner à l’enseigne. Avec un stock qu’il lui a fallu racheter, il a construit quelques ensembles configurés à partir des marques et des produits qu’il a hérité de son prédécesseur.

diptyque-audio-dp-77Ensemble YBA et enceintes Diptyque audio DP77

On reconnaît une enceinte JM Reynaud.

Un retour à une Haute-Fidélité authentique

Le site de Son et Technique a été conçu pour nous faire partager les impressions de son auteur, quelques idées de configurations, les bonnes affaires, les nouveautés et beaucoup d’autres informations. Dans l’auditorium, on côtoie des marques étrangères réputées telles que THORENS, YBA, ELECTROCOMPANIET, AYON, HARBETH, B&W, DALI, les filtres secteur BADA, les casques BEYERDYNAMIC

enceintes-dali b-w casques-beyerdynamic

Avec l’intention de renforcer à terme son choix de marques, Jean-Pierre compte investir dans des produits d’entrée de gamme. Toujours dans le but « d’arriver à exciter les « papilles » sonores des mélomanes » comme il dit, et en essayant de « lutter contre la « malbouffe » sonore, en proposant des chaînes moins onéreuses mais musicalement équilibrées ! ». Un vaste programme qu’il compte mettre à profit auprès des mélomanes exigeants, plus soucieux du résultat sonore que des performances techniques du matériel.

enceintes-son-et-techniqueradios-numeriquesLes enceintes Elipson Planet

N’ayant pas hésité à adhérer à L’Audio de France, qu’il a rejoint dans les jours qui ont suivi la mise en service du site de l’association, il nous livre ses propos dans le commentaire qu’il nous communique ci-après.

« Je n’ai pas la prétention de concurrencer mes collègues de la région, qui sont bien plus « anciens » dans la profession que moi.

La seule chose qui me motive vraiment, c’est de faire partager ma passion pour la haute-fidélité, et donc de la musique, au plus de monde possible. Rien ne me désole plus que la tendance actuelle à écouter n’importe quoi en grande quantité plutôt que peu, mais de qualité. Il n’est pas là question d’imposer mes goûts musicaux au plus grand nombre. Si mes goûts personnels m’incitent à délaisser certaines « musiques » formatées sur ordinateurs, purs produits marketing sans la moindre valeur musicale, j’incite dans la mesure du possible mes interlocuteurs à écouter ce qu’ils veulent, mais avec un minimum de qualité.

Par les temps qui courent, investir dans une chaîne de qualité peut représenter un gros investissement. C’est pourquoi, mon magasin est divisé en trois parties, du plus accessible au plus onéreux. Sans vouloir dénigrer quiconque, un super auditorium parfaitement isolé, de très grand volume et rempli de matériels très chers, n’est pas ce que je recherche. C’est très bien d’écouter dans un auditorium, mais la plupart de mes clients ont, au mieux, un salon ou une pièce à vivre de dimensions standard.

Mes trois salons d’écoute se rapprochent à peu près d’un salon standard, par leurs dimensions et sans panneaux disgracieux. On peut, avec un peu d’astuce calmer ou vivifier une pièce normale sans forcément la transformer en studio d’enregistrement. L’important, c’est de retrouver chez soi ce qu’on a pu écouter dans mon magasin. Ça ne sera jamais identique, mais j’essaie de ne pas prendre mes clients pour des pigeons.

Le maître mot en ce domaine, c’est l’homogénéité du système.

Rien ne sert d’avoir de supers électroniques si elles sont reliées avec de mauvais câbles ou mal installées. On peut parfaitement trouver son bonheur avec des appareils simples correctement installés. J’essaie de proposer des appareils dans différentes gammes qui doivent n’avoir qu’une seule qualité, c’est d’être musicaux. Moi, je n’écoute pas les appareils, mais la musique qui en sort. L’important, c’est qu’à l’écoute, un client potentiel trouve le son qu’il cherche. Et ça passe parfois par des chemins détournés.

Tous les produits que je propose au magasin ont été choisis pour leur aptitude à faire de la musique, et non pour leurs caractéristiques techniques parfois affolantes. J’en veux pour preuve un lecteur réseau très récent, doté d’un DAC interne très moderne, et qui est beaucoup plus agréable associé à un DAC plus ancien. Et cette évaluation m’a été confirmée par quelques clients qui me font confiance depuis plus d’un an.

Dans la mesure du possible, j’essaie de favoriser les produits conçus et fabriqués en France. Nous avons de nombreux fabricants nationaux qui réalisent d’excellents produits. Par exemple, Esprit Audio et ses câbles de toutes catégories qui révèlent n’importe quel système par leur neutralité et leur transparence. Les panneaux Diptyque Audio, dont peu de gens sortent indifférents après une écoute, tant leur transparence et la propreté de leur restitution laisse rêveur. Ou Kallyste, avec son système pré-ampli à tubes et blocs mono à transistors, qui met une sérieuse claque à nombre de « références ».

Même si certains fabriquent en Chine, tout n’est pas à rejeter, il faut vivre avec son temps.

Tout mérite d’être testé, et il ressort parfois des merveilles de certaines associations. J’incite tous mes clients à venir écouter avec leurs disques, à se ré-approprier leur libre-arbitre, et à ne pas se laisser envouter par les sirènes du marketing et d’Internet. Se faire une idée globale d’un produit, pourquoi pas, mais en gardant à l’esprit que l’on ne sait pas qui se cache derrière un pseudo. Personne, et moi le dernier, ne peut décider à la place d’un client ce qui va lui plaire. Alors, favoriser les enseignes qui font l’effort de proposer des écoutes personnalisées au lieu d’avis tranchés, c’est permettre à la qualité de résister au formatage.

Je ne propose pas une pléthore de marques, mais celles que je représente ont toutes une particularité : leur musicalité.

Mais l’important, c’est l’association et l’homogénéité. Il vaut mieux descendre un peu en gamme sur un produit et consacrer l’économie ainsi réalisée aux liaisons entre éléments. Un système homogène donnera beaucoup plus satisfaction, y compris sur le long terme, qu’un système bancal qui lassera très vite. Et surtout, il faut prêter attention à tout ce qui entoure le système, comme le secteur. On sait toujours le genre de câbles HP qu’on utilise, mais qui se préoccupe du courant électrique qu’on envoie aux électroniques ? Une minorité, malheureusement !

Un filtre sérieusement conçu améliore réellement le résultat, dans les cas plus sérieux ou les systèmes plus haut de gamme, un conditionneur secteur fait des prouesses, et même un vrai câble secteur change la donne. Il faut toujours garder présent à l’esprit que le plus mauvais élément de la chaîne conditionne le résultat final de l’ensemble. Si les composants d’un appareil sont importants, je n’attache pas d’importance à tel ou tel élément. Je laisse ce soin aux électroniciens et ingénieurs qui les ont fabriqués.

La seule chose qui compte, c’est que le résultat sonore soit à la hauteur.

Je serais par exemple incapable de dire quels composants sont utilisés dans un bloc Kallyste Duel. Mais ce que je sais, c’est à quel point il reproduit la musique avec une émotion impossible à chiffrer, mais intense à ressentir. Et n’est-ce pas l’essentiel ?

Voilà en gros la façon dont j’appréhende mon métier. J’essaie de rester au niveau des préoccupations des gens qui font l’effort de venir me voir au magasin. »

Merci Jean-Pierre de nous avoir fait partager votre vision de la Haute-Fidélité.

Principales marques françaises représentées chez Son et Technique : Diptyque Audio, Esprit Audio, Kallyste, YBA … repérables sur le site par le motif Made in France

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.