LIEDSON fait vivre la musique à travers la lecture dématérialisée

PYT Audio, des panneaux acoustiques décoratifs haut de gamme
29 mai 2019
La Musique est Vivante. Naturellement !
4 juillet 2019

Lorsqu’on aborde le sujet de la musique dématérialisée, une des premières réflexions qui vient à l’esprit du mélomane est la suivante : aurais-je la même qualité qu’avec mes vinyles ? Autrement dit, le résultat sera-t-il aussi musical qu’avec ma platine tourne-disques.

Là est la véritable interrogation ! That is the question.

On s’accorde à dire qu’un appareil, à fortiori un système, est musical lorsqu’il véhicule des paramètres que l’on emprunte, pas seulement au langage musical, mais aussi à un état de sérénité, de plénitude et de jouissance qui nous procure un réel bien-être. On parle alors de fluidité, de limpidité, de délié, de fidélité aussi.

A l’inverse, lorsqu’on décrit un produit de conception numérique on emploie plus généralement les termes de rigueur, de rectitude, de rapidité, de neutralité, d’exactitude.

Est-ce à dire que l’analogique et le numérique appartiennent à deux modes distincts et qu’ils ne se rejoignent que dans leur fonction première qui est de « lire » un support ou un fichier issu d’un seul et même enregistrement ?

C’est un peu facile de le présenter sous cette forme. Cependant, la réalité nous conduit nécessairement à cette dualité numérique/analogique.

A la recherche d’une restitution hautement fidèle de la musique

Voici qu’à quelques semaines du Salon High-end de Munich, j’apprends l’existence d’une marque française : LIEDSON. Il s’agit d’une société qui consacre son activité à la recherche, au développement et à la fabrication de matériel audio de très haute qualité, dédié à l’écoute de la musique dématérialisée, en streaming ou via un serveur connecté. Une grande partie de sa production est le résultat d’une fabrication propriétaire, puisque la marque conçoit ses cartes de circuit imprimé, ainsi que ses systèmes de régulation électrique des alimentations, avec un choix de matériaux variés faits de céramique, béton, bois …

Bien que récente sur le marché, la marque LIEDSON a déjà à son actif quatre ans d’existence au cours desquels elle a conçu plusieurs produits : le Stream 32, le Stream 4.7, la Liedbox 32 et le Dac 4.

Aujourd’hui l’entreprise se destine à se développer en France et à l’international. Où LIEDSON se singularise, c’est qu’elle propose un appareil qui combine quatre fonctions : serveur audio + DAC + streamer + ripper CD, unique à ce jour. Il s’agit de l’Oratorio*.

LIEDSON OratorioLIEDSON Oratorio (dos)L’architecture interne permet d’obtenir un produit personnalisable, un service après-vente performant et la possibilité « d’upgrader » le matériel dans le temps. La garantie est de 8 ans, largement supérieure à ce qu’offre la concurrence qui accorde 3 ans, en moyenne. D’un design ergonomique, pratique et intemporel, le tarif se situe dans la fourchette haute. Il demeure tout de même attractif au regard de son universalité.

* Serveur audio « Oratorio », 14 900 € TTC.

La gamme se compose également de :

  • Fidelio : streamer/Dac

LIEDSON Fidelio 

LIEDSON Fidelio (dos)

  • Orphéon : préampli casque/Dac/streamer

LIEDSON Orpheon ampli casqueLIEDSON Orpheon ampli casque

  • Odéon : amplificateur

LIEDSON Odeon amplificateur numériqueLIEDSON Odeon amplificateur numérique (dos)Le projet de Gilles Aguilera, concepteur de la marque LIEDSON

A propos

« Au départ (à l’arrivée des smartphones) on partageait nos musiques respectives lors de soirées à la maison avec nos amis, via nos téléphones portables. On s’échangeait nos découvertes musicales ou nos artistes préférés : c’est le côté hyper convivial du dématérialisé.

L’idée est donc venue de créer un petit Stream pour continuer d’écouter de la musique en HD ; facile à connecter, simple d’utilisation, compatible avec la plupart des logiciels.

Avec le Stream 32, dès le départ le parti pris a été celui de l’alimentation sur batterie. Un des avantages de ce système, c’est que l’on se passe des perturbations électriques du secteur, ce qui exempte le son de tout parasitage (d’où une grande qualité d’écoute). Ainsi en 2014, les essais sont plus que prometteurs au regard de la taille du DAC couplé à un RaspBerry et du résultat en matière de qualité de la restitution sonore : la marque LIEDSON était lancée.
LIEDSON c’est la contraction de lied (pièce de musique allemande) et du mot son. »

Qui est Gilles Aguilera ?

Gilles Aguilera est le fondateur de la marque LIEDSON et le concepteur depuis plusieurs années d’équipements audio. Parallèlement à ses compétences électroniques, il est passionné par les nouvelles technologies. Depuis les prémices de la musique dématérialisée et l’arrivée du Mp3, très peu qualitatif, jusqu’à aujourd’hui, il n’a cessé de chercher le meilleur compromis entre exigence sonore et adaptation du matériel.

Son premier serveur a vu le jour en 2006 avec sa première LIEDBOX (toujours fonctionnelle) qui permet de stocker une bibliothèque musicale et de décoder de la musique dématérialisée. Il a ensuite poursuivi ses recherches pour livrer deux versions de son Stream : le Stream 32 et le Stream 4.7 (avec un DAC 4.7).

Avec le Stream 32 il a obtenu un Qobuzissime  (Lire le banc d’essai : ici) par la célèbre plateforme Qobuz en mai 2016. Passionné d’informatique et de réseaux, il a également des compétences en software, ce qui lui a permis d’intégrer les différentes applications sur le marché et de développer sa propre interface avec l’aide de spécialiste en codage. Il est un fervent défenseur du dématérialisé en matière d’écoute musicale, connu également sous le terme de « digital music ».

Qu’est-ce que le serveur audio Oratorio ?

Le serveur Oratorio* permet de s’affranchir complètement de l’ordinateur pour gérer sa musique dématérialisée, tout en permettant le stockage de sa CD-thèque sous forme de fichier FLAC , (bitperfect).
L’Oratorio comporte plusieurs modules, Une Carte mère basse consommation pour la partie serveur (équipée d’un disque dur ssd msata, 8go de ram).
La partie alimentation de la carte mère est confiée à une alimentation ultra faible bruit (TRACOPOWER) alimentation qui généralement est destinée à l’utilisation médicale ! donc rigoureusement contrôlée.
Une interface USB (développée pour LIEDSON) pour décoder les données numériques provenant de la carte mère, et les transmettre au module DAC qui se charge du décodage « numérique/analogique.
La partie extraction (rip) est confiée à un lecteur slim haute performance.
Tout cela est autonome puisque c’est l’application LIEDSON Player « base linux » qui est le cœur de l’Oratorio.

LIEDSON Player intègre toutes les radios locales et mondiales, les comptes Deezer, Qobuz, Spotify.
L’Oratorio est compatible avec la plupart des d’applications UPNP/DLNA style BubbleUPnp, Jrivers, Audirvana et bien d’autres. Il est également possible de configurer l’Oratorio avec un noyau ROON.

Il permet entre autres de :
– Ripper les CD
– Streamer
– Lire des fichiers audio sur USB ou sur un NAS,
– Tagger efficacement les pochettes des albums (Bliss)

Il sera proposé en versions modulables :
– Avec ou sans le rip (serveur seul)
– Avec ou sans dac (sortie numérique SPDIF   AES/EBU)

C’est un appareil bi-matière : la partie supérieure usinée dans un bois noble (avec l’empreinte des composants) recouvre un châssis aluminium usiné dans la masse permettant un refroidissement passif (fanless).

Quelle est la démarche de l’entreprise Liedson ?

La conception, la fabrication de produits électroniques et leur commercialisation auprès des distributeurs en France et à l’étranger.
Sa philosophie repose avant tout sur le choix de la composante (PCB développés par LIEDSON), circuit imprimé double couche pistes plaquées or, tri rigoureux de chaque composant (résistances Série FRSM Z1 Foil Technology).
Tolérance de résistance :
± 0.01%
Coefficient de température :
± 0.2ppm/°C
Appairage de chaque composant, soudures à la main.

L’offre LIEDSON se base sur un premier modèle de serveur audio combinant quatre fonctions avec un effet de synergie : serveur audio + DAC + streamer + ripper CD (aucune marque ne le fait pour l’instant).
La partie électronique, via des modules, pourra être upgradée et s’inscrira dans une volonté de lutter contre l’obsolescence et donner au produit une durée de vie bien supérieure à 8 ans.

L’application « LIEDSON PLAYER » cœur de l’Oratorio, reste compatible avec les applications existantes, le but étant d’offrir plus d’ergonomie.
LIEDSON PLAYER sera disponible à la vente pour les personnes désirant réaliser leur propre intégration.

Un résultat musical qui dépasse les meilleures lectures analogiques

L’exigence de Gilles pour la qualité sonore de la musique restituée et sa conception du design, très éloigné des standards classiques, l’ont amené à développer des objets sculpturaux et instrumentaux, d’une incroyable addiction, une fois qu’on les a « goûtés ».

A l’occasion du High-End 2019 de Munich, je me suis rendu par deux fois dans le Hall 1 en salle C12 du rez-de-chaussée du MOC (Munich Order Center) où se tenait le Salon, devenu le plus grand Salon européen dédié à l’audio haut de gamme.

Le système que présentait Gilles Aguilera était constitué d’un ampli d’origine italienne Viva Audio, d’une paire d’enceintes françaises Mulidine V3 Harmonie et de la connectique française Esprit (câbles polarisés modèle Eterna).

LIEDSON gamme

Une sélection de titres choisis sur la plateforme Qobuz m’a permis de faire une première connaissance avec les produits Liedson le vendredi 10 mai. Le résultat de l’écoute m’a suffisamment surpris au point d’y être retourné le lendemain.

Habitué à faire mes comparaisons avec mes choix favoris, j’ai demandé à Gilles de me faire écouter quelques titres, plus ou moins connus, pris dans ma bibliothèque musicale personnelle. Du jazz, du classique, de la musique électronique, de petites et de grandes formations …

Premier constat et premier bon point, l’Oratorio s’affranchit de la froideur que l’on attribue à la lecture numérique. Le son qui s’en dégage n’est ni chaud, ni froid, il est simplement vrai. Tout en étant détaillé, le lecteur Liedson ne met pas en avant l’analyse mais le fruité et le délié de la restitution.

Deuxième constat, l’Oratorio délivre un silence remarquable. Le bruit de quantification, autrement dit le rapport signal sur bruit numérique, est réduit à un niveau extrêmement faible. Corollaire de cette qualité : l’atmosphère n’est jamais pesante. C’est même tout le contraire. L’écoute est facile et détendue.

A ce stade, lorsqu’un produit vous transmet un message aussi vibrant de réalisme que l’Oratorio, vous ne pouvez que succomber au charme qu’il distille à travers son interprétation.

Lorsque la musique est délivrée avec cette profondeur, au point de vous fondre dans le paysage qui s’exprime à travers l’équipement que vos êtes en train d’écouter, c’est qu’il touche ou touchera celui ou celle qui est sensible au langage musical.

La pureté de restitution des produits Liedson est telle que je ne pense pas me tromper en disant qu’ils rencontreront un vif succès auprès des audiophiles qui privilégient la beauté à l’exactitude, au point de nous surprendre à ne plus écouter la musique mais à profiter de son POUVOIR ÉMOTIONNEL.

Car la qualité sonore de la musique dématérialisée, lorsqu’elle est parfaitement maîtrisée, atteint et même surpasse le niveau des meilleures lectures analogiques.

Site internet : Liedson.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.